Archives pour la catégorie Naissance, Bébé

L’arche des animaux, Marianne Dubuc

De même petit format carré épais, Au carnaval des animaux, sorti en 2012, nous avait ravis (voir la critique ici). Quant à l’imagier-aventure Devant ma maison, depuis 2010, son succès ne s’est jamais démenti.

La nouvelle aventure animalière et picturale que recèle L’arche des animaux est tout aussi entraînante. Suite à un déluge, les animaux embarquent sur l’arche. Les images s’enchaînent, dévoilant la vie de chacun à bord du bateau.

Marianne Dubuc, L’arche des animaux, Casterman, 14,90€

Imagiers, François Delebecque

Deux imagiers de François Delebecque conçus pour les petites mains.

À chaque page, on soulève le volet sur lequel figure une silhouette noire et on découvre l’objet photographié, en couleur. Yeux et mains sont sollicités… le langage est au cœur de l’action.

François Delebecque, Imagier des animaux / Imagier des jouets, Les Grandes Personnes, 8,50€ chacun, dès la naissance

Promenade de la petite fille

La lecture de ce bel album animé constitue une balade littéraire à la fois mystérieuse et rassurante, aux côtés d’une petite fille présentant des traits communs avec Boucle d’or, Poucette ou Alice. Nathalie Lété nous promène dans un décor au charme vintage, parmi une faune et une flore foisonnantes et colorées. Les mécanismes imaginés par Marion Bataille tombent parfaitement sous le sens et la main.

On peut, grâce à cette bande-annonce, commencer à admirer ce bel objet.

Promenade de la petite fille, Nathalie Lété, avec des mécanismes de Marion Bataille, Les fourmis rouges, 18,50€, dès 2 ans

Le creux de ma main

Le texte coule naturellement au gré des pages tournées : « Dans le creux de ma main, j’ai recueilli… ». L’exquise petite fille qui s’exprime ici recueille une luciole, l’eau d’une fontaine, des morceaux de porcelaine, une boule de neige, etc. Ces petites choses suffisent, à chaque fois, à faire émerger un monde, elles donnent de quoi simplement découvrir et s’émerveiller. On ne se lasse pas de cet album et des sublimes illustrations d’Alice Gravier.

danslecreuxLe summum de la délicatesse est atteint, à la fin, lorsque la gracieuse enfant devient grande sœur : « Dans le creux de ma main, j’ai recueilli ta tête délicate et tu m’as souri. »

Un cadeau de naissance remarquable, non pas tant pour ceux qui naissent que pour celles qui apprennent à aimer le nouveau-né, les grandes sœurs.

 Le creux de ma main, Laëtitia Bourget (texte), Alice Gravier (ill), Sarbacane, 15€50

ClaireD

2 petites mains et 2 petits pieds

L’incarnation du moment magique que peut représenter la lecture d’un livre. Ce seul petit album, un régal de simplicité, est tout à la fois jeu, câlin, massage, berceuse et discussion, et pourrait à ce titre être remboursé par la sécurité sociale. 2 petites mains et 2 petits pieds se chante presque plutôt qu’il ne se lit. Avant de dormir, dans le train, dans une salle d’attente, Deux petites mains deux petits pieds peut être emporté partout : il calme les bébés, c’est testé et approuvé.

Avec des mots et des images simples et choisis, il insère le bébé dans le quotidien du monde, élargit l’horizon de chaque petit être, rappelant, mine de rien, mine de crayon, l’universellement humain.

2_petites_mains_interieur_m

Mem Fox, Helen Oxenbury, 2 petites mains et 2 petits pieds, Gallimard Jeunesse, collection Albums 14,50€, collection L’heure des histoires 4,90€, dès la naissance.

ClaireD

Au carnaval des animaux, Marianne Dubuc

J’avais prévu d’offrir le génial imagier-mieux-qu’un-imagier Au carnaval des animaux de Marianne Dubuc à un jeune bonhomme dont les parents, musiciens, auraient apprécié la référence à Saint-Saëns. Contente de mon achat, je ne me suis pas méfiée des petites mains qui attrapent tout, surtout quand c’est nouveau. Chez moi, il y en a 6 et, quand elles aiment, les petites mains tripotent et triturent. Ce livre cartonné beau, drôle, plein de surprises et de rebondissements a su les combler.  D’autant qu’une lecture en appelle nécessairement une deuxième, une troisième, et la présence de l’adulte n’est plus indispensable.

Chaque animal est invité au carnaval, et le déguisement est obligatoire. Le lion se déguise en éléphant, l’éléphant en perroquet, le perroquet en tortue… à vous le plaisir de découvrir la suite. C’est joyeux, entraînant, plein de références et d’idées plus drôles les unes que les autres. Le dromadaire se déguise…

 aucarnavalEXTRAIT3

Les petites mains n’ont pas su résister à la tentation.

« Ben voilà, bravo, vous l’avez abîmé, maintenant, on va être obligé de le garder ! », me suis-je entendu dire… mais le ton était-il suffisamment menaçant ?

ClaireD

Au carnaval des animaux, Marianne Dubuc, Éditions La Courte Échelle, Montréal, 2012, 120 pages, 14,50€, dès 2 ans, mais aussi pour les parents

L’école du soir, Elzbieta

L’éléphant, l’autruche, le papillon, tous les animaux qui interviennent dans l’histoire  imaginée par Elzbieta tentent de percer le mystère des bébés. Le sujet les passionne et la lune, en sage maîtresse, répond aux questions qui fusent.

Les dialogues sont savoureux, les images merveilleuses :

Ecole_du_soirEXTRAIT2

Avec ces photographies de figurines de terre mises en scène sur fond de planches de bois teintées de craie, l’incomparable Elzbieta parvient, en toute simplicité, à faire jaillir l’émotion.

L’école du soir est un condensé de poésie, une petite œuvre d’art.

L’école du soir, Elzbieta, prises de vue Vincent Tessier, Rouergue, 2010, 13,70€

ClaireD

Bon voyage bébé!

Bon voyage bébé! fait l’unanimité. L’adulte aura plaisir à lire cet album malicieux au tout-petit.

Beatrice Alemagna présente le rituel du coucher avec beaucoup de finesse et d’humour comme une préparation au voyage. Il ne faut rien oublier : tenue adéquate, biberon, doudou, livre, bisou, etc.

bebe-page1La fin du voyage, le plongeon dans le lit, arrive comme une bonne surprise. Ce moment quotidien devient une belle aventure déchargée de toute angoisse.

Belle quatrième de couverture en forme d’imagier.

Beatrice Alemagna, Bon voyage bébé!, Hélium, 10,90€

ClaireD