Le creux de ma main

Le texte coule naturellement au gré des pages tournées : « Dans le creux de ma main, j’ai recueilli… ». L’exquise petite fille qui s’exprime ici recueille une luciole, l’eau d’une fontaine, des morceaux de porcelaine, une boule de neige, etc. Ces petites choses suffisent, à chaque fois, à faire émerger un monde, elles donnent de quoi simplement découvrir et s’émerveiller. On ne se lasse pas de cet album et des sublimes illustrations d’Alice Gravier.

danslecreuxLe summum de la délicatesse est atteint, à la fin, lorsque la gracieuse enfant devient grande sœur : « Dans le creux de ma main, j’ai recueilli ta tête délicate et tu m’as souri. »

Un cadeau de naissance remarquable, non pas tant pour ceux qui naissent que pour celles qui apprennent à aimer le nouveau-né, les grandes sœurs.

 Le creux de ma main, Laëtitia Bourget (texte), Alice Gravier (ill), Sarbacane, 15€50

ClaireD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code sécurité anti-spam *